Artiste du Jour: Interview de Steeve Lecomte

Steeve Lecomte

Steeve Lecomte est un jeune artiste Français de 21 ans, actuellement étudiant en alternance, qui ne manque pas de talent. Retour en détail sur ses créations, et sur le monde qui l’entoure…

Salut Steeve, et bienvenue sur Fuegin ! Peux tu brièvement te présenter pour nos chers auditeurs?

Je suis actuellement étudiant à l’école international de design de Toulon mais aussi en alternance dans l’agence Megalo(s) à Annecy. Mes débuts dans le graphisme ce sont faits par hasard, c’est en quelque sorte grâce au graffiti et aux nombreuses rencontres que je m’y suis mis. Les jours de pluie ou de froid et ne pouvant pas cartonner mon appartement à coup de bombe… je me suis suis mis à la création digital et toute autre activité graphique. Depuis l’addiction est apparue et l’univers qui va avec.

Hormis les cours, et l’alternance qui doivent te prendre pas mal de temps, tu fais quoi d’autres?

Comme beaucoup d’étudiants, je profite et je regarde mes poils de barbes pousser. J’essaye de faire le maximum de rencontres, travailler sur des projets, faire un maximum d’expositions et de vernissages de manière à ne pas me déconnecter. Toulon n’est vraiment pas gâté niveau galerie et autre lieux de jouissance graphique il faut donc se déplacer sur Marseille Lyon…

Steeve Lecomte

Parle nous un peu de ton alternance? Bien, pas bien?

Mon alternance chez Megalo(s) est encore toute fraiche, elle date en effet du début de l’année scolaire. Mais tout se passe pour le mieux. Le fait de revenir sur Annecy me permet de revoir pas mal de monde et de me rapprocher de tout (Geneve, Lyon…) je suis donc plus motivé dans mon travail, et le cadre de vie est ici une source de motivation indéniable.

Hormis le Print, as tu d’autres domaines que tu apprécies?

J’essaye de toucher à tout, j’ai encore beaucoup de chose à apprendre et à découvrir et je ne  pense pas  qu’il est judicieux de prendre racine sur une seul méthode de travail.

J’aime beaucoup la sérigraphie (Procédé d’impression au pochoir utilisant un écran de soie), voir l’évolution de son travail et les possibilités qu’elle apporte.

Steeve Lecomte

Quelles sont tes sources d’inspirations?

Trop nombreuses ! Je ne vais pas sortir la phrase type « le monde qui m’entoure m’inspire », banalité c’est une vérité pour tout le monde. La meilleur inspiration pour moi et de voir les autres créatifs, voir leurs différentes  méthodes de travail, leurs techniques, tout est bon à prendre même si le travail du mec n’a rien à voir avec le tien. Mon univers graphique n’est pas encore bien définit puisque je m’entraîne et me teste sur différents domaines, tout comme mon style, car énormément de styles bien distincts me plaisent !

Et au niveau des projets, ça avance?

Pour les projets en cours, celui qui me prend le plus de temps et celui où je concentre le plus mon attention dessus, est la création collectif  « AKA CHIMPERS », avec Romain Dorget. Je n’en dirai pas davantage, à part de suivre l’évolution sur Chimpers qui devrait arriver très prochainement. Sinon le projet de relancer une série de Tee-Shirts dans la lignée de « Just Keep » pour cet été me tente bien. J’aimerai également finir la préparation d’une exposition  mais je préfère prendre mon temps, rien ne presse.


Just keep it steeve Lecomte Tee shirt
Just Keep Tee shirt Steeve Lecomte


Des artistes à conseiller à nos lecteurs?

AEC (Aleksei Bordusov) et Waone (Wladimir Manzhos) vont exposer chez All Over à Lyon. Ils sont précurseurs du graffiti en Europe de l’est. Tous deux sont originaires de Kiev en Ukraine. Je ne vous laisse pas le choix d’aller voir cette expo !

Le mot de la fin?

Une petite dédicasse à tous les amis de Lyon, Annecy et Montbéliard !

Steeve Lecomte


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *